Investir dans l'or : toutes les étapes-clés !

Le 04/02/2021 par Morgane dans Investir dans l'or

Partager ce contenu

Face à une conjoncture économique aléatoire et constamment exposée à une éventuelle crise, il est important de bien placer ses économies pour bénéficier d’un taux de rendement satisfaisant. Acheter de l’or est une alternative intéressante et adaptée pour mieux affronter les incertitudes économiques actuelles. Découvrez les étapes cruciales pour investir dans l’or dans le respect des réglementations en vigueur.

Investir dans l’or, un placement sur l’avenir

Si vous envisagez de concrétiser des projets à l’avenir, épargner dans l’or vous permettra de mettre une partie de vos économies à l'abri de l'inflation. L'or est historiquement considéré comme une valeur sure qui mérite toute votre attention, et ce, quel que soit votre profil.

Pourquoi choisir l’or comme force d’investissement ?

Considéré comme une valeur refuge par les investisseurs professionnels, l'or rassure par sa tendance haussière depuis plus de vingt ans. Impactés par l'inflation, les gouvernements et les crises économiques, les autres types de placements (Assurance-vie, Livret épargne, immobilier, Bourse, etc.) sont aujourd'hui perçus comme moins fiables sur le long terme.

Lorsque vous achetez de l’or, vous vous constituez un patrimoine que vous pouvez garder chez vous. En cas de besoin, vous ne vous exposez pas à un blocage, à une limitation de la somme à retirer ou encore à une faillite de l’établissement financier qui gère votre épargne.

L’or reste un gage de valeur reconnu au niveau international, qui vous permettra de vous relever en période de crise. Il s’agit d’une épargne sécurisante à long terme. En général, l’or s’apprécie lorsque les autres produits financiers connaissent une baisse de rendement. C’est pour cette raison que le métal jaune est qualifié de valeur refuge.

Par ailleurs, tout le monde peut investir dans l’or, quel que soit votre profil. Étudiant, salarié, cadres professionnels, travailleurs indépendants, seniors ou encore personnes âgées à la retraite, vous pouvez facilement acheter une pièce d’or ou un lingot d’or. Aucune restriction n’est imposée sur le marché de l’or. De plus, vous ne payez pas de TVA (Taxes sur la Valeur Ajoutée) à l’achat d’or ni d’ISF (Impôt sur la fortune) si vous en détenez.

Si vous décidez de revendre de l’or au bout de 3 ans de détention, vous profitez d’une exonération de taxe de 5 %. Mais si vous attendez 22 ans après l’achat, vous êtes totalement exonéré. Lorsque la vente n’a généré aucune plus- value ou en cas de moins-value, vous êtes aussi exempté de taxe.

La facilité de stockage est également un avantage non négligeable qui devrait vous pousser à acheter de l’or. Il suffit de quelques dizaines de grammes pour disposer d’une épargne, en fonction de la valeur de l’or. Vous pouvez investir dans un coffre-fort pour stocker votre or afin de ne pas subir les contraintes qui accompagnent un stockage à la banque.

Acheter de l’or : comment choisir entre les pièces ou les lingots ?

Si vous avez voulez acheter de l’or avec vos économies, vous devez choisir entre pièces d’or et lingots. Il faut noter que votre décision dépend de votre profil et des circonstances. Pour être certains de faire le bon choix, vous devez d’abord connaitre les avantages et les inconvénients des pièces et des lingots d’or.

Il faut comprendre qu’actuellement, l’offre est très diversifiée. En effet, les termes pièces et lingots désignent une grande variété de produits : pièces françaises, pièces en provenance de l’étranger, des barres d’investissement pesant 400 onces, des lingots de 1 kg, des lingotins dont le poids varie de quelques grammes à quelques centaines de grammes. C’est pour cette raison que tout le monde peut désormais investir dans de l’or avec ses économies.

Les lingots et les lingotins, de forme rectangulaire, sont appréciés parce qu’ils sont faciles à stocker. Moins encombrants que les pièces d’or, ils ne génèrent pas de coûts de stockage élevés, que ce soit dans un établissement bancaire ou dans votre propre coffre-fort.

En revanche, vous profiterez d’une prime plus intéressante lorsque vous revendez vos pièces d’or. Si les lingots d’or ne vous garantissent que la valeur de la quantité d’or disponible, les pièces d’or vous permettent de profiter d’une prime. Leur prix de vente peut ainsi être plus élevé par rapport à celui de l’or lorsqu’il s’agit de pièces rares ou à cause de la spéculation. En cas de crise, les primes augmentent considérablement parce que les investisseurs se tournent tous vers l’or. À ce moment-là, les plus-values réalisées peuvent être très intéressantes et vous permettent de disposer de liquidités, même en période de crise.

En cas de baisse du prix de l’once d’or, les pièces d’investissement vous assurent une meilleure protection grâce à leur prime qui peut combler l’écart. Contrairement aux lingots : lorsque le prix de l’or chute, les lingots se dévalorisent aussi. Cependant, il est préférable d’investir dans des pièces d’or classiques comme le Napoléon ou encore l’American Eagle pour mieux profiter des primes. En effet, les pièces étrangères et exotiques n’intéressent pas tous les d’acheteurs.

En ce qui concerne le prix, les petits lingots comme le lingotin 5 grammes sont plus abordables que la plupart des pièces d’or. Les experts recommandent de mixer les deux produits afin de miser sur la diversification pour protéger votre patrimoine et vos économies. Le lingot, facile à stocker, est une valeur refuge sur le long terme. Les pièces sont plus intéressantes que les devises, si vous voulez profiter des fluctuations des cours de l’or pur ou des variations de leurs primes pour réaliser des bénéfices non négligeables.

Quelles sont les taxes applicables sur la revente de l’or ?

La revente de l’or et argent est soumise à deux régimes de taxation spécifiques : la Taxe sur les Métaux Précieux (TMP) et la Taxe sur les Plus-Values Réelles (TPV).

Qu’est-ce que la TMP ?

La taxe sur les Métaux Précieux est un prélèvement forfaitaire de 11,5 % (TMP 11 % et CRDS 0,5 % pour la réduction de la dette sociale). Elle est prévue par l’article 150 du Code Général des Impôts (CGI) et s’applique, sans condition particulière, à la vente du produit. Elle doit être payée par le vendeur.

Il faut noter qu’aucun abattement n’est prévu et que la TMP est applicable avec ou sans plus-value, et même lorsqu’une moins-value est enregistrée. Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de justificatif nominatif lorsque vous vous acquittez de la TMP.

Comprendre la TPV

La Taxe sur les Plus-Values Réelles s’élève à 36,2 % (depuis janvier 2018). Elle ne s’applique que sur les plus-values réalisées, sous certaines conditions. Elle doit être versée par le vendeur. Prévue par l’article 68 de la loi de finances rectificative pour l’année 2005, la TPV est constituée de l’impôt 19 %, de la CSG 9,9 %, de la CRDS 0,5 %, du prélèvement social de 5,4 %, de la contribution RSA 1,1 % et de la contribution solidarité 0,3 %.

Le vendeur doit justifier que l’or lui appartient : il doit indiquer le prix et la date d’achat en présentant une facture ou une autre preuve qui précise son nom (acte d’acquisition, déclaration de donation ou bien déclaration de succession). La déclaration d’option pour le régime général de taxation des plus-values sur les métaux précieux doit être remplie conformément aux articles 150 VL et 150 VM du Code Général des Impôts (CGI).

Des abattements sont prévus : à compter de la 3e année de détention, vous bénéficiez d’un abattement de 5 % par an. Jusqu’en fin 2013, cet abattement était de 10 %. L’exonération de taxe est totale après 22 ans de détention, alors qu’elle était de 12 ans avant le 1er janvier 2014. Par ailleurs, si la revente a généré une moins-value, vous ne payez pas de TPV.

Transmettre son or : quelles sont les règles applicables ?

L’or est un métal précieux qui permet de faire un investissement sur le long terme. La transmission de l’or est une opération très simple que se fait régulièrement. Informez-vous pour bien comprendre les règles qui régissent une succession ou une donation.

Donation du vivant de l’or physique : fonctionnement et taxes

En cas de donation de métaux précieux, un abattement est applicable sur une durée de 15 ans (loi de finances pour 2018) et son taux varie en fonction des liens de parenté :

  • Enfant ou ascendant du donateur : 100 000 euros ;
  • Époux ou partenaire Pacsé 80 724 euros ;
  • Petit-enfant du donateur : 31 865 euros ;
  • Donation entre frères et sœurs : 15 932 euros ;
  • Neveu ou nièce du donateur : 7 967 euros ;
  • Arrière-petit-enfant : 5 310 euros ;
  • Une personne avec un handicap : 159 325 euros, un abattement qui peut être cumulé avec les autres.

Il faut noter que ces abattements, communs aux donations et aux successions, sont renouvelables tous les 15 ans.

D’autres cas d’exonération sont prévus pour les donations d’argent ou d’or d’investissement : par exemple, pour les dons familiaux de sommes d’argent, une exonération de droits de donation plafonnée à 31 865 euros/quinze ans.

Comme les pièces d’or et les lingots sont des biens meubles, la transmission de main à main peut très bien se faire. Il suffit de faire une déclaration auprès du centre des impôts du donateur. L’intervention d’un notaire n’est pas indispensable pour une donation manuelle de lingots ou de pièces d’or. Vous pouvez seulement remplir le document CERFA disponible en ligne.

Lorsque le don n’est pas authentifié, vous devez vous acquitter d’une TMP (taxe sur les Métaux Précieux) de 11,5 %. Il faut noter que dans le cadre de la succession, les dons manuels effectués au cours des 15 ans qui précèdent le décès sont défalqués des abattements sur les droits de succession.

Comment fonctionne l’héritage d’or physique ? Quelles sont les taxes éventuelles ?

Pour l’or d’investissement, ce sont les règles standards de succession qui s’appliquent. Par exemple, les couples mariés et les partenaires de PACS sont totalement exonérés de taxe. Les petits-enfants et arrière-petits-enfants bénéficient d’un abattement de 1 594 euros sur les taxes applicables. Pour ce qui reste, la taxation varie en fonction du lien de parenté de l’héritier.

Ainsi, lorsque vous décidez d’acheter des pièces d’or et des lingots, vous ne payez pas de taxe pour leur détention. Mais en cas de revente, vous êtes soumis à la taxe sur les métaux précieux (TMP) qui s’élève à 11,5 % du montant total de la vente. La taxe sur la plus-value réelle (TPV) est applicable à hauteur de 36,2 %. Un abattement de 5 % par an est prévu à compter de la 3e année de détention et une exonération totale est accordée à partir de la 22e année de détention.

Investir dans l’or est ainsi un excellent moyen pour protéger vos économies et votre patrimoine. Avec la marque Or Investissement, vous bénéficiez de l’expertise et de l’expérience d’une équipe qualifiée. Découvrez tous les produits disponibles et commandez en ligne les pièces d’or ou les lingots qui vous conviennent en fonction de votre profil, de vos projets et de vos moyens financiers.

A retenir

  • L'or d'investissement est une valeur sûre pour diversifier votre épargne et mettre une partie de vos économies à l'abri de l'inflation.
  • Les experts recommandent de diversifier vos achats entre pièces d'or et lingots.
  • En cas de revente, la taxe sur les plus values est nulle après 22 ans de détention de l'or. Sans preuve, c'est la taxe sur les métaux précieux à 11% qui s'applique.
  • La transmission d'or physique est soumis à un abattement fiscal qui diffère selon le lien de parenté. 

Related posts

Produit ajouté à la wishlist