Partager ce contenu

Cinéma aux lumières dorées

À la fois symbole de pouvoir, expression du divin, ou synonyme de richesse, l’or traverse les époques et fascine autant qu’il rebute. En réalité, ce métal précieux colporte principalement deux images, très différentes l’une de l’autre. Et pour cause, l’or peut tout à la fois évoquer le précieux, la pureté et la réussite, que faire sombrer les hommes dans la folie. Pour toutes ces raisons, l’or est régulièrement évoqué et utilisé dans l’art, dans la musique ou au cinéma et bénéficie d’un engouement certain de la part de nombreux acteurs et artistes de notre société. Retour sur la place de l’or dans la pop culture et la société contemporaine.

Cinéma et lingots d’or

Difficile d’évoquer le sujet de l’or dans la pop culture sans évoquer le cinéma. En effet, le septième art a su se nourrir des nombreuses significations que revêt ce métal pour produire des chefs-d’œuvre cinématographiques.

L’or : la folie des hommes

L’or rend fou. Parce que l’homme est assoiffé de richesse, on retrouve, dans le paysage cinématographique, de nombreuses productions qui font de l’or un métal qui révèlerait les pires côtés de l’homme et les pousseraient à s’entretuer pour s’assurer gloire et richesse. On pense bien évidemment au chef-d’œuvre de Werner Herzog, Aguirre, la colère de Dieu, ou au western Le Trésor de la Sierra Madre qui mettent en scène les dérives d’hommes en tout genre dans leur quête de richesse.

Des objets cultes au sein des productions cinématographiques

Le lingot d’or est bel et bien un protagoniste de premier plan dans de nombreux films (le retour de Zorro, La soif de l’or, etc.). Et pourtant, saviez-vous que l’industrie cinématographique a grandement contribué à déformer l’image que nous avons du lingot d’or ? Celui-ci se révèle en réalité bien plus petit que ce que l’on peut voir au cinéma. Sa taille se rapproche de celle d’un smartphone… bien loin de l’image de « briques d’or » que l’on voit dans les grandes productions. Plus encore, les lingots que l’on voit au cinéma devraient, en théorie, peser près de 12 kilos. Comment les personnages arrivent-ils à soulever un sac rempli d’or à bout de bras ? Mystère.

Par ailleurs, de nombreux objets, du fait qu’ils soient en or, revêtent une signification toute particulière : on pense au Vif d’Or dans Harry Potter, au médaillon maudit dans les Pirates des Caraïbes ou au revolver d’or dans le James Bond, l’Homme au Pistolet d’Or.

Homme tenant un lingot, tiré d'une scène de film
Les lingots d'or utilisés dans la plupart des films sont bien plus imposants qu'en réalité.

L’or comme récompense ou commémoration dans le monde du cinéma

Si l’or est représenté comme un métal qui rend fou dans de nombreuses productions cinématographiques, il revêt également une signification commémorative. C’est notamment le cas de la pièce d'or réalisée en l’honneur de James Bond à l’occasion de la sortie du 25e opus de la série et qui pèse 7 kg, pour une valeur de 8000 euros. Plus encore, l’or apparaît comme un métal qui permet de récompenser et distinguer les meilleurs films et les meilleurs réalisateurs chaque année : on pense notamment aux Golden Globes, à la palme d’or du Festival de Cannes, au Lion d’or de la Mostra de Venise ou même à l’Ours d’Or de la Berlinale.

L’or dans les jeux et jeux vidéos

Le jeu fait également la part belle à l’or. Du jeu de société au jeu vidéo en passant par les jeux smartphones, l’or se retrouve au centre de nombreuses créations ludiques.

Accumuler de l’or : un objectif dans de nombreux jeux

Il faut remonter dans les années 1980 pour trouver le premier jeu qui consiste à collecter de l’or : il s’agit de Donkey Kong, un jeu de plateforme nippon. Le but est de contrôler le personnage principal, Mario, afin de sauver une princesse en détresse qui a été capturée par un Donkey Kong, un Gorille géant. À cette occasion, Mario doit collecter le plus de pièces d’or possible pour gonfler son score. Aujourd’hui, de nombreux jeux font intervenir la collecte de l’or comme objectif principal ou secondaire : Fortnite permet de collecter des lingots d’or, Gold River (un jeu de société) tourne autour du thème de la ruée vers l’or et de nombreuses applications smartphone mettent en scène ce que l’on appelle le Gold Diging (l’extraction de l’or).

Capture d'écran d'un coffre au trésor dans le MMORPG World of Warcraft
Les pièces d'or du jeu en ligne World of Warcraft font l'objet d'une véritable économie souterraine.

Quand la valeur des pièces d’or prend le pas sur l’économie réelle

Il faut savoir que dans certains jeux vidéos, l’or ainsi collecté peut acquérir une réelle valeur. Ces pièces d’or permettent à la fois d’acheter des éléments payants dans l’univers du jeu vidéo, de perfectionner son personnage et de débloquer certains mondes ou fonctionnalités. Or, il arrive que la valeur de cette monnaie virtuelle vienne dépasser la valeur de la monnaie dans l’économie réelle. Ce fut le cas en 2017 lorsque les pièces d’or du jeu vidéo World of Warcraft ont dépassé la valeur de la monnaie fiduciaire au marché noir du Venezuela, en proie à une crise économique et à une inflation galopante. Ainsi, à l’époque, un dollar équivalait à 12 197 bolivars au marché noir vénézuélien ; ce même dollar permettant également d’obtenir 6500 pièces d’or ans le jeu WoW, soit le double de sa valeur en bolivars.

L’or dans l’art

De par sa pureté, sa robustesse, sa malléabilité et les nombreuses valeurs qu’il colporte, l’or est couramment utilisé dans l’art. De l’antiquité à nos jours, comment l’or a-t-il été utilisé ?

Or et divinité

Il semblerait que l’utilisation de l’or dans l’art remonte au VIe siècle avant Jésus Christ. C’est chez les Égyptiens que l’on retrouve les premières utilisations de l’or. Le métal, facilement malléable, est principalement utilisé pour représenter les divinités du panthéon mythologique égyptien : l’or est alors considéré comme la peau des différents dieux et déesses.  Représentant le soleil et l'immortalité, il est l'attribut des rois et des puissants et le symbole de leur pouvoir. 

Depuis, la pureté et l’inaltérabilité de l’or ont souvent été associées au divin. Son utilisation est attestée dans de nombreuses religions, qu’elles soient monothéistes (Chrétienté, Islam) ou polythéistes (Égypte antique, Grèce antique). L’or est également utilisé pour personnifier les divinités du Nouveau Monde, notamment chez les Incas ou les Aztèques.

Sarcophage égyptien en or massif
Les sarcophages égyptiens les plus prestigieux étaient conçus en or massif martelé et incrustés de pierres précieuses.

Architecture, céramique et orfèvrerie

L’or, grâce à son aspect doré, est fréquemment utilisé dans l’architecture et la céramique. Grâce à sa malléabilité, l’or peut se travailler de façon à ce que le métal prenne la forme d’une feuille d’or. Cette feuille est à son tour utilisée pour recouvrir des céramiques ou même habiller des bâtiments. C’est le cas de nombreux bâtiments publics français, dont fait partie le dôme des invalides qui est recouvert de feuilles d’or (sa couverture aurait « seulement » demandé près de 12 kilos d’or pur).

En architecture et dans la peinture, il existe le terme nombre d'or, qui consiste en "une proportion sur laquelle s’appuient différents artistes pour la création de leurs œuvres que ce soit sous forme d’art, de peinture, de photographie, de musique et d’architecture". 

L’or permet également de « réparer » des céramiques. C’est le cas de la technique japonaise du kintsugi qui consiste à combler les fissures d’une céramique fêlée d’une poudre d’or. De cette façon, l’objet en question bénéficie d’un nouveau cycle d’utilisation : il ne s’agit pas de cacher les réparations, mais de les mettre en avant.

La place de l’or dans l’art contemporain

À la fois synonyme de richesse, de beauté et fortement associé au capitalisme d'après-guerre (notamment avec l'étalon-or qui entre en vigueur après les accords de Postdam), l’or a été l’objet de nombreuses créations artistiques, que ce soit pour le magnifier ou pour le critiquer. Ainsi, l’or a été fréquemment utilisé en Art nouveau pour illustrer l’amour romantique ou l’érotisme. À l’inverse, des artistes conceptuels n’ont pas hésité à se moquer ouvertement du prix de l’or. C’est le cas de l’artiste italien Piero Manzoni qui mit ses selles en boîte et les vendit au prix de l’or.

Aujourd’hui, l’or est également présent dans l’art de table : on retrouve de plus en plus de plats ou de desserts décorés avec des feuilles d’or comestibles, et ce, dans le but de souligner le caractère unique (ou coûteux) du mets.

L'or, vers l'infini et au-delà

Connaissiez-vous l'existence des disques d'or Voyager ? Embarqués dans les deux sondes spatiales du même nom, qui furent envoyées par la NASA en 1977 hors des limites de notre système solaire, les disques en cuivre plaqué or sont porteurs de données encodées sous forme binaire. Ils comprennent un schéma explicatif permettant à des intelligences extraterrestres de concevoir un dispositif pour être lus : car ces disques, outre des salutations de la Terre enregistrées en 55 langues, offrent à qui tombera dessus une collection de sons comme des bruits de baisers, des battements de cœur et autres enregistrements humains, mécaniques et animaux. On y trouve également 115 images de notre monde, ainsi que des enregistrements musicaux tels que du Bach, du Mozart ou encore un titre de Louis Armstrong.
Détail d'un disque d'or Voyager
Les disques Voyager ont pour but de communiquer un peu de notre histoire aux extraterrestres.

Musique, sport, littérature : l’or, acteur majeur de la culture

L’or tient une place prépondérante dans notre société contemporaine, et son importance transpire dans la culture. On retrouve sa trace aussi bien en musique, en sport que dans la littérature.

L’or dans la musique : un apparat à la mode

L’or est un élément essentiel dans l’industrie de la musique. Son utilisation remonte aux années 60 où il est alors utilisé comme un symbole de libération et d’émancipation par les artistes afro-américains. Aujourd’hui, il est surtout utilisé comme symbole « bling-bling » par les rappeurs pour communiquer sur leur réussite. Mais bien au-delà des chaînes, des bagues et même des dents en or arborées par les artistes, l’or est également synonyme du succès d’un disque : c’est le cas du disque d’or qui représente, selon les pays, entre 100 000 et 500 000 disques vendus.

Sport : l’or, la consécration ultime

À l’image des récompenses données au cinéma sous la forme de statuettes en or, le sport a également adopté le métal précieux pour récompenser les meilleures athlètes dans leurs catégories. Aux Jeux olympiques, par exemple, la consécration ultime prend la forme d’une médaille en or. De la même manière, de nombreux trophées sportifs arborent la couleur dorée caractéristique du métal précieux : on pense notamment au trophée de la coupe du monde de football.

De Jack London à Morris : l’or dans la littérature

La littérature n’a pas laissé au cinéma le monopole dans le traitement du thème de l’or. De nombreux romans et bandes dessinées se sont inspirés de l’histoire de l’or pour créer des histoires originales. C’est bien évidemment le cas de Jack London qui retranscrit l’histoire de la ruée vers l’or dans l’Appel de la forêt ou dans Croc blanc. On retrouve bien évidemment de nombreux romans jeunesse qui tournent autour de l’or : L'île au trésor ou La fureur de l’or. Finalement, la bande dessinée franco-belge s’est allègrement inspirée de l’or pour concevoir des tomes de Lucky Luke, des Tuniques bleues ou de Spirou et Fantasio.

Pièce d'or frappée d'un bateau trois mâts
L'or est un élément essentiel dans toute bonne aventure de pirates !

A retenir

L’or tient une place prépondérante dans notre société. À la fois expression du divin et synonyme de richesse et de gloire, l’or s’est taillé une place de choix dans notre société contemporaine et dans la pop culture.

Son influence transpire dans de nombreux pans de notre société. Cinéma, musique, littérature, art, sport… l’or est partout. Chaque artiste, chaque réalisateur, chaque auteur s’en inspire pour en faire un métal chargé d’une symbolique propre. Convoité à travers les âges et les époques pour sa rareté et sa valeur, l’or est à la fois l’expression du meilleur et du pire, aussi bien dans notre économie que dans la pop culture.

Related posts

Produit ajouté à la wishlist