Qu'est-ce que la London Bullion Market Association ?

Le 29/04/2021 par Morgane dans Tendances de l'or

Partager ce contenu

La London Bullion Market Association ou LBMA ou Association des professionnels du marché des métaux précieux de Londres est l’organisation professionnelle qui définit les prix de transaction utilisés sur les marchés de gros de l’or et de l’argent. La capitale britannique est le marché de référence de l'or et de l'argent, et le centre mondial du négoce de ces métaux précieux. La LBMA définit les standards de qualité de ces métaux de valeur : deux fois par jour, elle communique les prix auxquels s'échangent les kilos d'or et d'argent, aussi appelé cours "spot".

A l'origine de la définition du cours de l'or

La fixation du cours de l’or est établie en fonction de l’offre et de la demande par la LBMA. L’offre est directement liée à la production d’or dans le monde, les réserves minières et les stocks d’or des banques centrales. La demande est quant à elle essentiellement composée des besoins en bijouterie et joaillerie, les acheteurs représentant majoritairement la Chine et l’Inde.

Jusqu’en 2015, un cours de l’or en eaux troubles

Le marché de l’or français s’appuie aujourd’hui sur le cours spot, défini deux fois par jour à Londres. Plus précisément, c’est la London Bullion Market Association qui est responsable de ce processus quotidien. Cette organisation rassemble certaines banques (Goldman Sachs, HSBC, Société Générale…) et des négociants en or, des représentants d’industries minières aurifères et des raffineurs.

Avant 2015 toutefois, c’était le London Gold Fix qui était en charge de définir le cours de l’or. Ce regroupement de professionnels de l’achat et vente d’or établissait par conférence téléphonique le fixing du prix de l’once d’or, en fonction de l’offre et de la demande sur les marchés mondiaux. Ces échanges, alors tenus secrets, ont suscités la colère des investisseurs et des producteurs en raison de leur manque de transparence. Dans les années 2000, le GATA (Gold Anti-Trust Action Committee) a dénoncé plusieurs fois la prise de partie des sociétés établissant le cours de l’once au sein de la London Gold Fix.

Au centre du débat, on retrouvait notamment les contrats or papier et autres ETPs (Exchange Traded Products, regroupant les produits financiers côtés en Bourse liés à l’or). Bien que s’appuyant sur le cours du métal précieux, ces actifs sont particulièrement volatiles, car soumis aux aléas de la Bourse. Jusqu’en 2015, leur valeur aurait été artificiellement gonflée ou sous-estimée, à l’avantage des banques et des industriels. Les méthodes de fixation du cours du London Gold Fix ont donc été révisées et assainies en 2015 par le World Gold Council (Conseil Mondial de l’Or), et plusieurs banques ont été condamnées.

Le fixing de l’or

Depuis 2015, la LBMA fixe le cours de l’or officiel deux fois par jour, à 10h30 et 15h. C’est le cours spot, qui sert de référence pour les négociants internationaux. Le processus de définition du cours est à la fois physique et électronique, réglé en dollars et communiqué au public en temps réel. Les informations sur lesquelles s’appuie la fixation du cours sont désormais accessibles à tous : quantité d’or et d’argent physique détenus dans les chambres fortes de Londres, carnets d’ordres recensant le détail des achats et ventes de métal précieux. Le fixing de l’or est ainsi établi sur la base d’un accord entre les parties prenantes de la LBMA, pour acheter ou vendre à un prix fixe en contrôlant les conditions du marché.

Londres concentre 90% du négoce mondial d’or, et le cours qui y est établi est donc considéré comme la référence internationale. Mais d’autres places comme New York, où se négocient essentiellement des produits dérivés de l’or, et Shangai, avec l’accroissement du marché asiatique, fournissent également des cours de référence aux acteurs locaux. En France, La majorité des négociants d’or s’appuient sur le cours londonien ; mais certains lui préfèrent des cotations représentatives de leur propre marché, basées sur la moyenne constatée des échanges d’or et ajustées en fonction du cours du jour international. Contrairement aux actions, soumises à des heures de négociation officielle, les métaux précieux s’échangent dans le monde entier dans plusieurs marchés à la fois, 24 heures par jour. Il n’existe donc pas de cours de clôture officiel de l’or.

Le fixing du cours de l’argent

Comme pour l’or, le prix de l’argent métal était jusqu’en 2014 déterminé par une organisation constituée de grands établissements bancaires, à l’occasion d’une conférence téléphonique quotidienne. Les soupçons de manipulation du cours ont donné lieu à plus de transparence. La fixation du cours de l’argent est désormais établie par la LBMA, sous le nom de London Silver Price, tous les jours à midi.

Related posts